Actu France du 20-01-2014

Version radio: 

Version écrite au format PDF à télécharger: 

Sources :

Christophe de Margerie, était auditionné mercredi 15 janvier à l’Assemblée Nationale par les députés de la commission des affaires économiques et apparemment l'ambiance a été houleuse ?

C'est dans le cadre de la concertation que le gouvernement poursuit avec les acteurs de la filière pétrolière et pour achever la réforme lancée par Victorin Lurel le ministre des Outre mer, que Christophe de Margerie a été interrogé sur la question des marges dégagées dans ces départements.
Il faut savoir, en effet, que le secteur des carburants y étant monopolistique, trois décrets ( pour les Antilles-Guyane, pour La Réunion et pour Mayotte) visent à faire la transparence sur les coûts de ces carburants routiers et sur les marges que font les compagnies pétrolières.
Total contrôle plus de 50% du marché et gère la raffinerie SARA, en Martinique, et qui approvisionne également la Guyane et la Guadeloupe. Christophe de Margerie a d'abord fait une petite concession en se disant « disposé à gagner un peu moins d'argent sur les carburants dans les DOM »

Par contre, en ce qui concerne Mayotte, Total est en situation de monopole total, si je puis dire, et d'ailleurs on se rappelle la fermeture surprise, le 10 décembre dernier, de l'ensemble des stations services de l'île …

Et Christophe de Margerie a expliqué pourquoi Total était effectivement en situation de monopole : « parce qu'on est les seuls » et « parce que personne ne veut venir. » a t-il dit.
Mais c’est la suite de la réponse qui a déclanché la colère et l'indignation des députés outremarins : « Si vraiment vous pensez qu'on gagne trop d'argent à Mayotte, on vous le rend. Allez chercher quelqu'un qui va vous faire tout, en transparence, en mieux, en plus propre », car si Total réalise chaque année une dizaine de millions d’euros de bénéfices à Mayotte, ce n’est rien au milieu de l’océan de milliards généré chaque année par sa société …..
Les députés PS, Ericka Bareigts de la Réunion et Ibrahim Aboubacar de Mayotte,ont fait paraître un communiqué dans lequel ils parlent des menaces et du mépris du PDG de Total et de conclure : « Le profit n’est pas l’ennemi. C’est le profit abusif, illégitime, qui se fait au détriment de populations fragilisées et maintenues dans un état de dépendance qui l’est. »

Christophe de Margerie a également été interrogé sur les gaz de schiste …

Oui. Il s’est félicité des deux permis d’exploration et production obtenus quelques jours plus tôt au Royaume Uni, dont Total a acquis 40 %, et a déploré le blocage en France, cette France qui ne comprend rien aux merveilleux progrès techniques réalisés dans le domaine de l'exploitation pétrolière, la rendant tout à fait compatible avec le respect de l'environnement !

Total qui dit aussi haut et fort réver de payer plus d'impôts en France...
Alors, pour continuer avec les pétroliers et leur cynisme, vous nous aviez parlé de la lettre du Pdt de l'Amicale des Foreurs au Président de la République suite au rejet de Philippe Martin des mutations de permis... que pense -t-il à présent du projet de refonte du Code Minier ?

Vous vous souvenez que Jacques Sallibartant avait écrit une lettre ouverte à François Hollande, demandant ni plus ni moins la destitution de tous les ministres de l'Ecologie qui osaient contrecarrer les plans des Foreurs et des Métiers du Pétrole ? Et bien il a effectivement aussi réagi à la note de synthèse des propositions du Conseiller d'Etat Thierry TUOT sur la refonte du Code Minier.
Je vous passe les remarques sensées être sarcastiques mais plutôt nauséeuses mélant fracturation hydraulique, forages, scooter et casque… pour arriver directement à la conclusion du communiqué. Ecoutez plutôt : l'Amicale des Foreurs écrit « l
a Note de Synthèse semble privilégier la préservation de l'environnement et la participation des citoyens lambda à la surveillance des travaux miniers plutôt que (de privilégier) les travaux miniers eux mêmes ». et de terminer en rappelant sa profession de foi : l'Amicale des Foreurs et Métiers du Pétrole est indépendante financièrement car gérée uniquement par des bénévoles ; elle ne reçoit aucune subvention ni de société ni d'administration et seules l'éthique et la tolérance la guident... Fabuleux, non ?

Il y a pourtant une nouvelle qui a dû réjouir l'Amicale des Foreurs et des Métiers du Pétrôle, c'est l'autorisation que vient d'obtenir la société Gazonor...

En région Nord, dans le Pas de Calais, malgré l'opposition des élus et des citoyens, le gouvernement a donné son feu vert pour deux forages exploratoires, l’un à Avion, l’autre à Divion.
Gazonor a désormais l’autorisation de forer le sol, jusqu'à 1 600 m, pour étudier la rentabilité de deux gisements de gaz de couche. Les sondages commenceront dans le courant de l’année. Ils serviront à déterminer la teneur en grisou du gaz de couche et son volume, mais aussi à étudier la possibilité de l’évacuer et donc de l’exploiter.